Réduire votre anxiété en pratiquant la méditation

On pense souvent que l’anxiété est un mal moderne, mais elle fait partie de la condition humaine depuis des siècles. Découvrez comment la  méditation peut vous aider à faire face !

 

Cœur qui palpite, fourmis dans les membres, difficultés à se concentrer, à parler, à respirer,  impression de mort imminente, la liste des symptômes liés à l’anxiété sont nombreux.

 

L’anxiété est un mal qui touche environ 300 millions de personnes à travers le globe donc si vous souffrez d’anxiété, sachez que vous n’êtes pas seul(e) !

 

L’anxiété est un mécanisme naturel qui existe depuis la nuit des temps, qui permet d’évaluer le danger d’une situation et ainsi d’activer notre instinct de survie.

 

La méditation est un excellent moyen de lutter contre l’anxiété et les angoisses de tout type, car elle permet de revenir à une respiration plus calme, à un état de détente général, à vivre dans le moment présent pour ainsi ne plus craindre ni le futur, ni le passé.

 

Le mécanisme de l’anxiété

 

L’anxiété est définie comme une inquiétude pénible, une tension nerveuse, causée par l’incertitude, l’attente. Ou encore, comme un trouble émotionnel se traduisant par un sentiment indéfinissable d’insécurité.

 

C’est donc un phénomène psychologique qui s’enclenche dans notre cerveau lorsque nous pensons être en danger. Cependant l’anxiété n’a pas besoin d’être face à un serpent de 4 mètres ou à un cambrioleur pour se manifester.

 

En effet, la plus petite chose, insignifiante aux yeux de certains, peut déclencher une attaque de panique et nous faire nous sentir anxieux.

 

Il est difficile de catégoriser l’anxiété, car elle est différente et varie en fonction de chacun, mais une chose est sûre, lorsqu’elle est là vous le savez et c’est un mal qui peut vous gâcher la vie.

 

Dans une étude réalisée par JAMA Psychiatry (en anglais), les chercheurs auraient réussi à isoler la partie du cerveau qui déclenche l’anxiété.

 

Ce serait l’amygdale gauche, la région du cerveau chargée d’arrêter certaines pensées et d’en produire de nouvelles, qui marcherait au ralenti pour les personnes souffrant d’anxiété. 

 

Résultat, une difficulté à passer à autre chose et le fait de ruminer, de ressasser des pensées, trait caractéristique de l’anxiété.

 

Les sources de l’anxiété 

 

Lorsque l’on est anxieux, nous cherchons à compenser (par des pensées encore plus anxiogènes, la nourriture, le tabac, la drogue, etc.) plutôt que de s’adresser à la source de l’anxiété elle-même.

 

Votre anxiété peut venir de multiples endroits. Elle peut survenir suite à un traumatisme, être à l’origine d’une phobie ou d’une peur (la foule, être dans le noir, l’abandon, la mort, etc.) ou être la réaction sous-jacente d’une dépression.

 

Si vous êtes anxieux, c’est très sûrement que vous avez tendance à ressasser le passé et à vous inquiéter à outrance pour le futur ; vous êtes pris dans une boucle, en pilote automatique la majeure partie du temps et c’est usant !

 

Si l’anxiété est un mal qui vous empêche de vivre au quotidien et vous handicape d’une manière ou d’une autre, il est important que vous fassiez appel à un professionnel de santé (classique ou holistique).

 

Ceci étant dit, la méditation est une méthode simple et accessible à tous, qui peut vous aider à faire connaissance avec votre anxiété, à l’apprivoiser et à vous recentrer sur vous-même.

 

Méditer pour chasser l’anxiété 

 

L’avantage de la méditation c’est qu’elle est à votre portée, n’importe où et n’importe quand, elle ne vous coûte pas un sous, ne vous soumets à aucun effet secondaire et peut vous aider à reprendre votre vie en main.

 

Sachez que lorsque vous êtes anxieux, la première chose à faire est de RESPIRER !

 

En situation de stress, de panique ou de peur, nous avons tendance à respirer de manière anarchique et cela ne fait qu’aggraver les choses.

 

Voici 2 techniques de Mindfulness, très simples mais efficaces, qui peuvent vous aider et vous soulager si vous vous sentez anxieux.

 

Face à une situation pénible et inconfortable 

Arrêtez-tout et demandez-vous : “Comment est-ce que je me sens là tout de suite ?” 

Prenez conscience de vos sensations corporelles, émotions et de vos pensées. Respirez calmement par le ventre et ne jugez pas ce qui est en train de se passer, laissez faire. Vous êtes spectateur de la situation.

Vous pouvez vous répéter mentalement “Tout va bien, quoi qu’il arrive, tout va bien”.

Faites des pauses tout au long de la journée

Faire de petits breaks va permettre à votre cerveau de débrancher pendant quelques minutes et vous éviter ainsi la surchauffe.

Asseyez-vous, fermez les yeux et utilisez la respiration abdominale – respirez ainsi pour 10 mouvements, doucement, inspirez par le nez et expirez lentement par la bouche. Posez un sourire sur vos lèvres.

 

Vous souffrez d’anxiété et vous voulez en savoir plus sur les bienfaits de la méditation ? Cliquez ici pour un appel gratuit de 20 minutes.

Derniers posts

Catégories

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *