Sign to difficult road

La vulnérabilité – Ton plus grand atout dans la vie

Bonne année à toutes et à tous ! Que 2023 vous apporte tout l’amour, la guérison et le pouvoir que vous méritez. 

 

Je suis de retour après quelques semaines compliquées au niveau santé mais ça va mieux !

 

Pourquoi a-t-on peur d’être vulnérables ?

 

Vulnérabilité. Un mot que nous assimilons au fait d’être naïf, crédule et pire que tout, faible.

 

Tout au long de notre vie, on nous enseigne que si nous sommes vulnérables et montrons notre vulnérabilité, les autres vont profiter de nous, que nous serons considérés comme faibles, comme des proies.

 

Alors oui, certaines personnes mal intentionnées peuvent jouer avec votre côté vulnérable mais s’enfermer derrière les couches de l’oignon n’est pas une solution. 

 

Au fil de mes années de travail de dépouillement personnel, j’en suis venue à la conclusion que j’étais un oignon. C’est un super exemple car l’oignon possède de nombreuses couches.

 

On commence avec cette grosse peau superficielle et dure à enlever, puis viennent les autres couches, qui s’amenuisent au fur et à mesure. 

 

Nous créons ces couches au fil du temps afin de nous protéger des diverses menaces extérieures pour au final, nous cacher derrière cette grosse peau qui nous sert de carapace et ainsi éviter de souffrir.

 

En même temps c’est vrai, qui veut avoir mal ? Qui veut se sentir exposé et responsable face à ses émotions et aux coups durs de la vie ? La réponse… pas beaucoup de gens !

 

Se protéger au max et rester de marbre face aux aléas de la vie est souvent un outil de choix pour éviter de souffrir mais c’est un leurre.

 

Sachez que nous sommes TOUS vulnérables, peu importe à quel point nous essayons de ne pas l’être et que cette attitude ne vous empêchera pas de souffrir à un moment ou un autre. 

 

Essayons d’aborder la vulnérabilité sous un autre angle. En faire enfin une force et non une faiblesse, c’est possible !

 

Le paradoxe de la vulnérabilité

 

“Le paradoxe de la vulnérabilité : C’est la première chose que je recherche en toi et la dernière chose que je veux que tu vois en moi” – Brene Brown

 

La vulnérabilité est un aspect très déroutant de notre expérience humaine. Nous la recherchons chez les autres, mais nous la cachons en nous-mêmes. Que nous le voulions ou pas, nous en avons besoin.

 

La vulnérabilité nous rend plus sensible aux émotions, aux blessures, aux chagrins et aux déceptions – c’est indéniable !

 

Mais sans nous permettre d’être vulnérables, nous ne pouvons pas expérimenter la joie et le ravissement de la vie, nous ne pouvons pas être nous-mêmes, authentiques et nous ne pouvons pas être humains, car être humain, c’est être imparfait.

 

Embrasser sa vulnérabilité nous ouvre de nombreuses portes et nous offre bon nombres d’opportunités.

 

Pour ma part, si je n’avais pas osé faire face à ma vulnérabilité, je n’aurais pas pu apprendre de tout ce qui m’a secoué, défié et exposé. Je n’aurai pas osé devenir coach psycho-émotionnel et ainsi guider les autres sur le chemin de la renaissance.

 

Être vulnérable, c’est être courageux, car la vulnérabilité se dresse avec défi face à la peur, acceptant l’incertitude d’une éventuelle attaque ou d’un compromis.

 

Refuser ou nier votre propre vulnérabilité, c’est vous fermer à la vie et à toutes ses opportunités par peur et non pas par force de caractère.

 

S’ouvrir à la vulnérabilité

 

“Pourquoi voudrais-je être plus vulnérable ?” Pour beaucoup, c’est le genre de réaction ou de question que l’on peut se poser face à la vulnérabilité.

 

Il y a plusieurs raisons à cela :

 

  • Accepter votre vulnérabilité vous permet de vous sentir plus connecté aux autres et donc de créer des liens plus satisfaisants ;
  • Accepter votre vulnérabilité améliore vos relations amoureuses et intimes en vous rendant plus disponible et intelligent émotionnellement ;
  • Accepter votre vulnérabilité vous permet d’être plus authentique et honnête avec vous-même et avec les autres ;
  • Accepter votre vulnérabilité vous ouvre de nombreuses portes qui seraient autrement restées fermées si vous vous étiez resté caché derrière vos couches d’oignon ;
  • Accepter votre vulnérabilité vous permet d’être mis au défi et donc de grandir, d’apprendre et d’être renforcé ;
  • Accepter votre vulnérabilité favorise le bien-être général en vous permettant de vivre pleinement de tout ce que la vie a à vous offrir.

 

Je ne vais pas mentir, pour moi être ou me rendre vulnérable est toujours une expérience loin d’être facile à vivre.

 

C’est un peu comme si je devais me promener à poil en public avec « détruis-moi » peint en rouge sur le front.

 

La vérité est que cette peur de la vulnérabilité est la même pour presque tous. Tu n’es pas seul.e, loin de là.

 

Comme beaucoup d’entre nous, tu apprends probablement encore à accepter ta vulnérabilité et à maîtriser ce grand acte de bravoure dans ta vie.

 

Si tel est le cas, tu pourrais bénéficier de ces quelques tips :

 

  1. Cultiver la confiance en toi par l’amour

 

L’une des principales raisons pour lesquelles les gens se ferment et se protègent est due à leur manque de confiance en eux et de self-esteem.

 

Lorsque nous avons peu de respect et de self-esteem, la critique et le jugement des autres sont des énormes claques dévastatrices qui peuvent gravement nous paralyser.

 

Pas étonnant que nous soyons si nombreux à fuir et à avoir peur de la vulnérabilité ! Plus tu cultive l’amour de toi-même, plus tu as confiance en toi et donc plus il est facile d’accepter la vulnérabilité.

 

Pourquoi ? Simplement car quand tu te connais, que tu sais t’apprécier à ta juste valeur, te remettre en question si besoin est, et bien tu ne te laisses plus facilement déstabiliser par la méchanceté ou la critique non-constructive.

 

2. La façon dont les gens te traite reflète la façon dont ils se traitent eux-mêmes

 

Souvent, nos démonstrations de vulnérabilité sont accueillies par des remarques sarcastiques et des remarques blessantes.

 

La réalité est que la façon dont nous sommes traités par les autres est le reflet direct de la façon dont ils se traitent eux-mêmes.

 

Les personnes gentilles et optimistes traitent rarement mal les autres, de même, les personnes frustrées, déprimées et grincheuses traitent rarement les autres avec gentillesse.

 

C’est à nous de comprendre, d’accepter de ne rien prendre personnellement, d’engager le dialogue et ainsi pardonner, ce qui nous permet de passer à autre chose une fois que nous avons compris ce mécanisme de défense.

 

3. Arrêter de tout vouloir contrôler 

 

Je suis une control freak – maniaque du contrôle. Voilà, c’est dit ! Et toi, tu te situes où sur l’échelle du je veux tout contrôler tout le temps ?

 

Reconnaître et accepter tes imperfections et abandonner le besoin de contrôler la façon dont les autres te voient ou la vie de manière générale est une étape essentielle pour accepter ta vulnérabilité.

 

Pratiquer la non-résistance est difficile, mais une compétence de vie essentielle que je t’invite à découvrir via le coaching psycho-émotionnel.

 

Qu’on soit bien clairs, non-résistance ne veut pas dire se laisser marcher dessus ou se laisser faire à tous bouts de champs, cela veut dire être conscient de nos faiblesses, de nos défauts et travailler dessus pour accepter les choses que nous ne pouvons pas changer ou sur lesquelles nous n’avons pas d’emprise.

 

Non-résistance = Savoir lâcher-prise quand c’est nécessaire

 

La vulnérabilité est un atout immense et même si nos valeurs et idéaux actuels la dépeignent comme indésirable pour notre bien-être, à mes yeux c’est le contraire, car notre vulnérabilité nous permet d’aimer plus profondément, d’être plus vrais et de devenir plus forts.

 

Tu as envie de parler de ta vulnérabilité ? Give me a call, on en discute en toute détente !

Derniers posts

Catégories

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *