Qu’est-ce qu’une croyance limitante ?

Une croyance limitante est une pensée ou un état d’esprit qui vous freine dans votre quotidien et ce, à différents niveaux. Cette croyance est souvent ancrée en vous depuis de nombreuses années et devient au fil du temps, à vos yeux, une vérité que vous avez du mal à remettre en question.

 

Nous avons tous en nous des croyances limitantes. Qui n’a jamais douté en se disant :

  • Je ne suis pas capable ;
  • Je ne vais pas y arriver ;
  • Oui mais… ;
  • Je ne mérite pas ;
  • Cette personne est trop bien pour moi ;
  • Je n’ai pas le niveau ;
  • Je suis trop vieux (ou jeune) pour me lancer.

La liste est longue et je suis sûre que vous pouvez vous retrouver dans une ou plusieurs des affirmations ci-dessus.

Les croyances limitantes sont intimement liées à notre ego et à nos expériences passées.

 

 

Comment se forme une croyance limitante ?

Une croyance est une certitude plus ou moins grande, via laquelle notre esprit admet la vérité ou la réalité de quelque chose.

La plupart de nos croyances viennent de notre ego, de tout ce que nous jugeons bien ou mal ; donc ces fausses idées que vous vous faites de vous-même remontent probablement à l’époque ou l’on vous à appris les notions de bien et de mal, lorsque vous avez commencé à vous construire donc dans l’enfance. 

 

Si on vous a répété sans cesse que vous étiez nul à l’école car vous ne compreniez rien aux maths, que vous ne saviez pas chanter car vous n’aviez pas la voix de Freddy Mercury ou encore que vous n’étiez pas aussi jolie que votre soeur, vous avez surement développé des croyances limitantes (et de ce fait, des complexes).

 

L’esprit et encore plus celui d’un enfant, à tendance à croire ce qu’on lui dit, surtout lorsque c’est répété sans cesse par des personnes qui nous impressionnent (aka les parents, les frères et sœurs, les patrons…).

 

Sachez que les croyances limitantes ont toutes ont toutes la même origine : la volonté de votre cerveau de vous protéger de la douleur ; plus connu sous le nom de mécanismes de défense.

 

Les déclencheurs les plus communs de ces mécanismes sont : la peur, le syndrome de l’imposteur et vos expériences passées.  

 

Il y a donc de fortes chances pour que vos croyances limitantes se soient formées il y a belle lurette et qu’aujourd’hui, pour vous, elles soient devenues des vérités incontestables.

 

Sauf si évidemment, vous en avez pris conscience en cours de route et fait le boulot pour leur dire goodbye ! Thérapie, séances de coaching, méditation, soins énergétiques, il existe bon nombre de techniques pour en venir à bout.

 

 

Comment repérer une croyance limitante ?

Après ces révélations, vous vous demandez sûrement si vous aussi vous êtes pris dans l’engrenage et surtout comment faire pour repérer une croyance limitante ?

 

Je vais vous donner quelques tips car les croyances limitantes sont subtiles et perverses.

 

En effet, si depuis toujours vous croyez dur comme fer que vous avez peur de parler en public, que vous chantez comme une casserole ou que vous êtes moche, alors votre esprit vous envoie le message que c’est VRAI donc vous en restez là, et c’est bien dommage.

 

Les croyances limitantes prennent souvent la forme de grandes vérités générales que vous utilisez dans votre vocabulaire sans même vous en rendre compte.

 

Par exemple (je les écris en majuscule non pas parce que je suis en colère mais pour que vous preniez conscience de leur impact) :

  • ON (dans ma boite, on a pas le budget)
  • PERSONNE (personne ne m’aime)
  • LES GENS ou TOUT LE MONDE (tous les français aiment le camembert)
  • TOUJOURS (avec toi, c’est toujours la même chose)
  • TOUT LE TEMPS (je fais tout le temps les mauvais choix)
  • À CHAQUE FOIS (à chaque fois, c’est le même scénario)
  • JAMAIS (je n’ai jamais de chance)
  • TROP (je suis trop émotive)
  • PAS ASSEZ (je ne suis pas assez intelligent)
  • IL FAUT (il faut que je fasse plaisir à mes parents)
  • JE/TU DOIS (je dois être parfait – tu dois t’habiller comme ça pour être crédible)
  • PAS POSSIBLE (il n’est pas possible d’être spirituel et d’aimer l’argent)
  • PAS CAPABLE (je ne suis pas capable de me lancer dans ce projet)

Vous comprenez ? Ces mots sont utilisés là plupart du temps pour faire des généralités et non pas pour parler de ce que vous ressentez réellement ou de qui vous êtes au fond de vous.

Autre indice que la croyance limitante est dans les parages : “OUI MAIS”.

En effet, si vous avez toujours une bonne excuse pour ne jamais passer à l’action alors, là aussi, vous êtes en plein dedans :

  • J’aimerai vraiment changer de boulot car cela ne me correspond plus MAIS la conjoncture actuelle est trop compliquée ;
  • J’ai envie de quitter mon partenaire MAIS j’ai peur de me retrouver seul.e ;
  • Je pourrai créer ma boite MAIS je n’ai pas le temps de me pencher sur le sujet ;
  • J’ai envie de sortir de ma zone de confort MAIS j’ai peur de tout perdre.

Là aussi, la liste est longue ; les excuses et les moyens de résistance mis en place par votre esprit sont légion.

Comment sortir de ces schémas qui vous pourrissent la vie et faire la peau à vos croyances limitantes ? Lisez la suite, ça peut vous intéresser !

 

 

Comment déconstruire vos croyances limitantes ?

Si la première étape est de d’être en mesure d’identifier vos croyances limitantes car cela va vous aider à prendre conscience de la pensée négative et ainsi vous aider à les déconstruire ; sachez que pour en venir à bout et reprogrammer votre cerveau, cela demande un peu de patience, du temps et de la pratique !

 

Voici les deux premières étapes pour vous aider à déconstruire vos croyances limitantes.

1. Identifiez et rédigez vos croyances

La première étape pour surmonter vos croyances limitantes est de les identifier.

Souvent, ces croyances prennent plus facilement la forme de pensées négatives que de paroles dites à voix haute.

Vous munir d’un cahier afin d’écrire ces pensées peut vous aider à faire le tri entre fiction et réalité et vous permettre ainsi de voir à quel point elles ne sont pas vraies là plupart du temps.

Le fait de noter vos pensées négatives dans votre journal peut grandement vous aider à diminuer le stress ou l’angoisse associé à votre croyance.

 

2. Faites le tri entre réalité et fiction

Une fois que vous avez identifié là croyance limitante, il est bon de consulter avec vous-même ce que vous ressentez face à elle.

Est-ce que cette croyance provient d’une source sûre, d’un fait établi ou est-elle le fruit de votre imagination ?

Approfondir nos croyances limitantes nous aide à les voir pour ce qu’elles sont vraiment.

La prochaine fois que vous repérez une croyance limitante, faites une pause, respirez calmement et analysez cette pensée.

Déterminez en quoi elle vous limite et si vous avez des preuves concrètes afin d’étayer votre croyance. Demandez vous si cette pensée vient de la peur de l’inconnu ou d’une expérience passée ?

 

Vous souhaitez d’autres conseils pour déconstruire vos croyances limitantes ?

N’hésitez pas à prendre rendez-vous pour un appel gratuit de 20 minutes en cliquant ici.

Derniers posts

Catégories

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *