tristesse et solitude

Déconnection et Tristesse – 7 conseils pour vous aider à aller mieux

L’hiver et les périodes de fêtes sont parfois des moments pénibles et on peut facilement se sentir déconnecté, un peu triste ou isolé. Comme si personne ne se souciait vraiment de vous, le sentiment de vous sentir invisible.

 

A cela pourrait s’ajouter le sentiment de vous sentir perdu dans votre propre vie, comme si vous erriez sans but, comme une âme en peine, ennuyé, malheureux et sans direction.

 

Comment je le sais ? Simplement car j’ai déjà ressenti plusieurs fois dans ma vie le sentiment d’être déconnecté, perdue, l’engourdissement sourd de me sentir séparée, coupée et isolée au plus profond de mon être et franchement, c’est loin d’être marrant !

 

Donc, la première chose que je veux que vous sachiez, c’est que vous n’êtes pas seul (même si vous vous sentez peut-être comme ça en ce moment).

 

Si vous vous sentez déconnecté ou si vous ne parvenez pas à trouver un sentiment d’appartenance au monde et aux autres, cet article vous est dédié.

 

Que signifie se sentir déconnecté ?

 

Se sentir déconnecté de soi, des autres et peut-être même de la vie elle-même est une expérience complexe avec de nombreuses nuances.

 

Certains décrivent ce sentiment comme un poids dans la poitrine, une sensation de vide omniprésent, une solitude qui vous engourdie ou même comme s’ils étaient étranger au monde qui les entoure. 

 

Mais dans l’ensemble, se sentir déconnecté, c’est se sentir coupé et séparé de ce qui vous tient à cœur, qu’il s’agisse de vos amis, de votre famille, d’un.e partenaire et aussi très souvent du sens même de la vie.

 

Se sentir déconnecté de la réalité ou se sentir déconnecté émotionnellement

 

Se sentir déconnecté de la réalité est appelé dissociation en psychologie et c’est quelque chose qui mérite d’être pris au sérieux car cela peut vouloir dire que vous souffrez d’un profond traumatisme non résolu. Je vous conseille de faire appel à un thérapeute afin de vous aider sur ce chemin.

 

Dans cet article, nous nous concentrons sur le sentiment de déconnexion émotionnelle.

 

Si vous vous sentez émotionnellement déconnecté, vous fonctionnez plus ou moins normalement et vivez votre vie un peu en mode pilote-automatique (mais vous n’avez pas l’impression de devenir fou).

Malgré tout, vous vous sentez malheureux d’une certaine manière – peut-être que vous ne pouvez pas vous connecter avec les autres comme vous le souhaitez, que personne ne vous comprend vraiment profondément, ou que vous êtes l’éternel étranger.

 

Certains associent le sentiment de déconnexion au fait d’être le mouton noir de la famille ou de vivre une crise de la quarantaine ou une crise du quart de vie.

 

Raisons superficielles pour lesquelles vous vous sentez déconnecté et triste

 

Parfois, se sentir déconnecté est une expérience temporaire qui peut durer quelques heures ou quelques semaines mais il arrive également de se sentir déconnecté émotionnellement des mois ou des années durant.

 

Voici quelques-unes des raisons “superficielles” (liées à vos habitudes générales) expliquant pourquoi vous vous sentez peut-être déconnecté et triste :

 

  • Pas assez de sommeil (dormir moins de 7 heures) ;
  • Mauvaise alimentation (trop de sucre, de gras, d’aliments transformés) ;
  • Manque d’exercice ;
  • Trop de temps sur les réseaux sociaux (qui peuvent vous conduire à la dépression et à l’anxiété) ;
  • Stress refoulé et manque de temps pour vous relaxer / resourcer ;
  • Carence en vitamines ;
  • Dépression saisonnière (changements d’humeur liés aux saisons).

 

Raisons plus profondes pour lesquelles vous vous sentez déconnecté et triste

 

Encore une fois, parfois, pour certaines personnes, se sentir déconnecté est une expérience à long terme qui peut durer des mois, parfois même des années. 

 

Voici quelques-unes des raisons “plus profondes” (liées à vos schémas et processus inconscients) expliquant pourquoi vous pouvez vous sentir déconnecté et triste :

 

  • Croyances fondamentales négatives sur vous-même et sur les autres ;
  • Traumatismes de l’enfance non résolus (blessures d’abandon, rejet, humiliation…) ;
  • Déconnexion a votre cœur ;
  • Limites personnelles non définies ;
  • Manque de connexion avec votre Vous Superieur ou votre âme.

 

Prenez le temps de réfléchir à ces causes superficielles et profondes et demandez-vous si certaines d’entre elles résonnent en vous. C’est un premier pas.

 

7 façons de se sentir mieux, plus ancré et émotionnellement connecté

 

D’expérience, cette déconnexion émotionnelle ne passe pas du jour au lendemain. Même si vous pratiquez la pensée positive, la méditation, que vous essayez par tous les moyens d’aller mieux. C’est un processus qui peut être long et donc qui demande de la patience.

 

Donc mon premier conseil est d’être gentil avec vous-même. Ça sonne un peu Cucul la Praline mais si vous êtes tout le temps en train de vous rabaisser, de ne voir que vos défauts ou ce qui ne va pas dans votre vie, ça ne peut pas marcher.

 

J’ai lutté une bonne partie de ma vie contre ce sentiment et j’ai passé des années à me détester profondément donc je vous assure qu’à partir du moment où vous décidez de bien vous traiter (à tous les niveaux), c’est déjà un énorme pas vers la guérison.

 

Voici donc quelques conseils pour vous aider à vous sentir mieux, plus ancré et plus connecté émotionnellement.

 

1. Arrêtez de jeter de l’huile sur le feu

 

Lorsque nous nous sentons déconnectés, que ce soit pour une courte ou une longue période, notre tendance est de céder à la panique.

 

En moins de deux, notre cerveau fabrique un million d’histoires sur la façon dont nous allons mourir seuls, que personne ne nous comprendra jamais, qu’on est un perdant, qu’on est ennuyeux à mourir, qu’on mérite ce qui nous arrive, que quelque chose ne va pas chez nous, j’en passe et des meilleures…

 

Lorsque l’esprit commence à devenir incontrôlable et à “alimenter le feu” du sentiment d’être déconnecté, nous commençons à nous identifier aux scénarios et aux idées qu’il génère.

 

Et lorsque nous commençons à nous identifier ou à croire que ces pensées sont absolument vraies, nous souffrons encore plus.

 

Nous devenons anxieux à cause de notre anxiété, déprimés à cause de notre dépression et tristes à cause de notre tristesse. 

 

Au lieu de simplement reconnaître que oui, nous nous sentons déconnectés et tristes en ce moment, mais que cela arrive, que c’est normal et que ça finira par passer car rien n’est permanent – au lieu de ca notre esprit, notre ego et nos croyances limitants dramatisent l’expérience, ce qui la rend bien pire.

 

Cela m’amène au point suivant…

 

2. Liez-vous d’amitié et faites connaissance avec vos émotions difficiles

 

Au lieu de rejeter, d’essayer de vous débarrasser, de tuer, de bannir ou même de dépasser spirituellement vos émotions difficiles, le premier pas est de vous lier d’amitié avec elles et de faire leur connaissance.

 

Pourquoi ? Car apprendre à faire connaissance avec ses émotions difficiles est un acte d’amour-propre et d’auto-compassion. Au lieu d’aborder notre paysage intérieur avec violence, nous abordons la situation avec bienveillance et gentillesse envers nous-même.

 

Pour vous lier d’amitié avec vos émotions difficiles, vous pouvez par exemple :

 

Dialoguer avec l’émotion par le biais d’un journal (demander à l’émotion difficile “De quoi as-tu besoin ?” “Qu’aimerais-tu me dire ?” “Comment puis-je t’aider ?” ;

 

Essayez de leur donner un visage/une image/une forme/une couleur et dessinez/peignez/chantez/dansez les, ainsi vous pourrez mieux les connaître, les appréhender et ainsi vous connecter à l’émotion qui vous donne du fil à retordre de manière plus sereine.

 

3. Laissez la nature prendre soin de vous

 

La nature est notre plus grand professeur – elle nous habille, nous nourrit, nous abrite et nous soutient de toutes les manières possibles. Nous faisons partie de la nature et la nature fait partie de nous. Il n’est pas étonnant qu’être dans la nature soit l’un des moyens les plus apaisants de gérer le sentiment de déconnexion.

 

Au Japon, il existe une forme de guérison par la nature appelée Shinrin Yoku, ou bain de forêt. Et pour ceux qui aiment les « preuves » scientifiques que quelque chose fonctionne, il y a eu d’innombrables études sur les bienfaits de la nature sur notre santé mentale et émotionnelle.

 

Donc mon conseil est de sortir, d’aller vous promener, aérez-vous les neurones un maximum !

 

Si vous n’y avez pas accès a ne serait-ce qu’un jardin public ou un un parc, vous pouvez regarder le ciel depuis votre fenêtre ou écouter des sons de la nature sur YouTube par exemple et vous laisser emporter. C’est l’intention qui compte.

 

Avez-vous remarqué comment dans la nature TOUT est dans un état constant de changement. Des nuages ​​sombres émergent dans le ciel et bloquent le soleil, mais plus tard, le soleil émerge à nouveau. Parfois la pluie tombe, et parfois il n’y a pas de nuages ​​dans le ciel. 

 

Le ciel n’est en réalité qu’une métaphore de votre état intérieur, de votre esprit. Des nuages ​​sombres de déconnexion viendront, puis ils s’en iront. Rien ne dure éternellement. Il faut simplement en être conscient.

 

4. Parfois, se sentir déconnecté est une protection qui nous fait nous sentir en sécurité

 

Cela peut sembler un peu bizarre mais parfois, se sentir déconnecté est un peu comme une couverture qui nous fait nous sentir en sécurité parce qu’elle sert à nous “protéger” du monde en nous éloignant des menaces extérieures (aka les autres).

 

D’autres fois, se sentir déconnecté devient en fait comme une identité à laquelle nous nous attachons parce qu’elle nous fait nous sentir “différents”, “spéciaux” et nous sert à nous justifier d’une manière ou d’une autre.

 

Bien sûr, aucun de ces comportements ne se produit consciemment. Mais si vous vous débattez ou même résistez à l’idée d’abandonner les sentiments de déconnexion, ces schémas inconscients pourraient en être la cause.

 

5. Apprenez à être votre propre parent

 

“Se reparenter” est la pratique de vous donner l’amour, le soutien et la validation dont vous avez peut-être eu besoin ou dont vous avez manqué en tant qu’enfant.

 

Dans la plupart des cas, se sentir constamment déconnecté et triste à un certain niveau provient d’un traumatisme de l’enfance. Et les traumatismes ont tendance à provoquer un dérèglement ou un déséquilibre de notre système nerveux, ce qui entraîne un sentiment de déconnexion.

 

Selon les mots du psychothérapeute et spécialiste des traumatismes David Treleaven,

 

… le traumatisme est une expérience de dérégulation, nous laissant souvent le sentiment d’être déconnectés de notre corps et hors de contrôle.

 

Par conséquent, apprendre à pratiquer l’amour de soi et à travailler avec notre enfant intérieur peut être une expérience profondément curative, nous libérant d’un sentiment sous-jacent que nous n’appartenons pas ou ne sommes pas désirés.

 

Sachez qu’avec le coaching psycho-émotionnel, nous pouvons travailler sur cet aspect.

 

Je vous conseille un très bon livre sur le sujet : L’envol, ces mots qui réparent 

 

6. Redéfinissez ce que la connexion signifie pour vous

 

Beaucoup de gens pensent que se sentir connecté signifie avoir une tonne d’amis, un partenaire, des enfants qui vous aiment, un super boulot, y voir clair tout le temps, une vie idyllique en somme. Mais est-ce vraiment réaliste ?

 

En vérité, la connexion n’a pas à passer obligatoirement par ces voies, surtout si les gens sont une source de stress pour vous ou si vous êtes introverti.

 

Vous pouvez également trouver une connexion en câlinant votre animal de compagnie, en souriant à un.e inconnu.e dans la rue, en discutant avec des gens sur un sujet qui vous passionne,  en regardant les nuages, en lisant un livre qui vous fait du bien ou en regardant une vidéo de quelqu’un que vous aimez et qui vous inspire.

 

Il y a tellement de façons de trouver une connexion qui sont sous-estimées, mais qui sont tout aussi valables que d’avoir une centaine d’amis ou un boulot à 10 millions de dollars !

 

7. Trouvez un foyer à l’intérieur de vous

 

Peut-être qu’au niveau le plus profond de nous-même, se sentir déconnecté est un signe que nous manquons d’une connexion forte et vraie avec notre Nous profond, notre Âme. 

 

Lorsque nous faisons face à une perte d’âme (pas littéralement perdre notre âme, mais perdre la connexion avec celle-ci), nous ressentons un sentiment de dépression, de vide ou de léthargie existentielle, d’absence de but et de malaise. 

 

Connecter avec votre âme passe par votre cœur : votre cœur est ce lieu de chaleur intérieure, de compassion et de gentillesse en vous. Votre cœur est votre véritable maison, votre foyer où vous pouvez toujours revenir et où vous êtes en sécurité. Là où vous trouverez les réponses à vos questions.

 

Il existe de nombreuses façons de renouer avec votre cœur, la méditation, la bienveillance, la pratique de la gratitude, les mantras, le travail avec votre chakra du cœur, la tenue d’un journal, le Reiki, le bénévolat/bhakti yoga…

 

Si vous vous sentez déconnecté et flagada, nous pouvons faire le point ensemble, N’hésitez pas à prendre rendez-vous pour un appel gratuit de 30 minutes.

 

Derniers posts

Catégories

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *